L'académie des futures divinités
 
AccueilCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Akage no Kamanosuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamanosuke

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Akage no Kamanosuke   Dim 19 Avr - 23:43

Kamanosuke




Surnons: Akage no Kamanosuke, "Kamanosuke aux cheveux rouge" »
Age: une petite centaine d'années »
Date de naissance: inconnu »
Race: youkai, oni (sorte d'ogre à corne) »
Sexe: homme »
Orientation sexuelle: ne sais pas lui même »
Pouvoir: sa force physique, son sabre »
Métier: chômeur? »
Personnage sur l'avatar: Dessin maison »




Physique



Grand (1m80), mince, Kamanosuke aurait pu avoir une belle prestance mais, il dégage plus un air de gamin mal peigné. Cela dut à la plus visible de ses caractéristiques physiques : sa longue et abondante chevelure rouge vif. Il a le teint clair, les yeux couleurs acier. Un visage plutôt harmonieux et bien dessiné, malheureusement celui-ci est bien souvent caché derrière des mèches rebelles. Il est très expressif de manière générale, il sourit souvent et a un sourire craquant qui creuse des fossettes sur ses joues. Sur son front on peut voir deux petites cornes. En tant que oni il a une force physique supérieur à la moyenne et à ce que laisse supposer ça carrure. Ses ongles ont tendance à pousser pointus, mais il s'évertue à les garder à une longueur raisonnable. Il est vêtu d'un long et simple kimono blanc doublé de noir.



Shikabane no kotoba

Kamanosuke possède un sabre un peu particulier que lui à confié son vieux maître. Il répond au doux nom de Shikabane no kotoba « le propos du cadavre ». La lame est de taille moyenne, le fourreau est noir laqué avec une fine ligne d'une pale couleur vert jaune. Le tissu de la poignée est de la même couleur. La garde présente un complexe motif, asymétrique et ajouré, de vrilles et d'entrelacs, le tous taillé dans un métal noir brillant comme de l'obsidienne.


Caractère


Kamanosuke est un bon garçon. C'est quelqu'un de simple et gentil. Certaines personnes pourraient le croire à tort naïf et crédule. Mais, s'il a certes un côté enfantin, il n'est pas non plus née de la dernière pluie. Il sent très bien quand il doit se méfier de quelqu'un. Soyez gentil et honnête envers lui et vous vous attirerez son amitié. Même s'il est plein de bonnes intentions, il se manque parfois de confiance en lui et se montre maladroit quand il est stressé. Il ne s'est jamais battu. Et n'a pas l'habitude des situations de crise. Il sait manier le sabre mais, même s'il est plutôt doué, ses capacités n'ont rien de sur humain. Kamanosuke n'a en revanche aucun pouvoir, ou tout du moins s'il en a il ne les a pas encore découvert. Il a passé les dernières décennies sous la protection de son vieux maître, profitant de l'instant présent sans trop se poser de questions. Il a tout à découvrir sur le monde et sur lui.




 
Histoire


p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }

Première partie : La mauvaise femme et l'enfant démon.



     Il était une fois une femme qui vivait seule. Un soir on frappa à sa porte. Elle alla ouvrir et vit qu'il s'agissait de sa jeune sœur dont elle était sans nouvelle depuis longtemps. Celle-ci semblait très affaiblit et préoccupée. Elle tenait dans ses bras un nourrisson qu'elle remit à son aînée, l'implorant de veiller sur lui. Et puis elle repartit.
    
L'enfant nommé Kamanosuke grandit pour devenir un petit garçon sage et gentil. Cependant, la femme ne l'aimait guère. Si elle avait accepté la requête de sa sœur c'était uniquement parce qu'étant devenu veuve très jeune, elle n'avait pas d'enfant elle-même et redoutait de n'avoir personne pour s'occuper d'elle quand elle serait âgée.
     Lorsque l'enfant eu huit ans, se présenta à elle l'occasion de se remarier. Mais son prétendant ne voulait pas avoir à s'occuper de l'enfant d'un autre. Ce dernier étant devenu gênant, la femme décida de s'en débarrasser. Elle emmena alors son neveu dans la montagne sous prétexte d'aller cueillir des champignons. Pendant que le petit était afféré à la tâche que lui avait confié sa tante, celle-ci en profita pour partir discrètement. Il fallut de longues minutes avant que l'enfant ne réalise qu'il était seul. Il commença par appeler sa tante mais aucunes réponses ne se fit entendre. Il tenta alors de retrouver le chemin du retour, mais étant encore bien jeune, il avait un piètre sens de l'orientation et la femme avait pris soin à l'aller de passer par nombres tours et détours. Le pauvre se mi donc à tourner en rond dans la forêt et finit par attirer l'attention des youkai qui vivaient là. Ils décidèrent de jouer avec l'enfant. Imitant la voie humaine, ils l'attirèrent toujours plus loin dans la montagne jusqu'au sommet d'une falaise, d'où ils le poussèrent dans le vide. C'est ainsi que mourut Kamanosuke.
     Quelques jours plus tard, la femme se trouvait chez elle, se faisant belle pour l'arrivée de son prétendant lorsqu'elle entendit une voie appeler derrière elle : « ma tante »
Elle se retourna et fut frappé d'effroi. Sur le pas de la porte se trouvait le garçon mais ses cheveux était devenu rouge vif, ses yeux argentés et deux petites cornes avaient poussés sur son front.
« oh non ! Il est revenu me hanter ! » pensât-elle, paniquée.
Puis, comme elle voyait qu'il ne montrait aucun signes d'agressivité, elle se calma. Tous n'était peut-être pas perdu, il lui fallait seulement trouver un moyen de le faire partir avant l'arrivée de son prétendant. Réunissant ce qui lui restait de contenance elle s'approchât de l'enfant et dit :
« oh mon neveu ! Comme je suis heureuse de te retrouver sains et sauf ! Partout je t'ai cherché en vain. Mais que ne suis-je pas troublée de te voir me revenir si différent ! Pourtant, il me semble en connaître la raison. Mon enfant ton père était un youkai. Ta mère ma confessée ce secret le soir où elle t'a confié à moi. » Bien sûr elle inventait tout cela. « Mais à présent que tu es devenu un youkai toi-même tu ne peut plus vivre avec moi, parmi les humains. Il te faut te rendre au plus profond de la montagne, là vie un très vieux youkai, il prendra soin de toi et t'apprendra tout se dont tu aurra besoin. »
Les larmes aux yeux l'enfant démon embrassa sa tante et s'en alla.
C'est ainsi que Kamanosuke reprit le chemin des montagnes.



Deuxième partie : Comment le vieux maître fit l'éducation de Kamanosuke.


     Par la plus pure et ironique des coïncidence, il y avait bel et bien vieux youkai qui vivait dans la montagne. Kamanosuke n'eut d'ailleurs pas de mal à le trouver. Il avança toujours plus loin dans la montagne et arriva ainsi dans une clairière au pied d'une saillie rocheuse. Là, sur un rocher, devant l'entrée d'une grotte, était assis un petit personnage ridé. Il était coiffé d'un large chapeau de paille sur le-quel avait poussé de la mousse et des fougères. Les yeux fermés, il semblait en pleine méditation. Le visiteur appela, mais il ne montra aucune réactions. L'enfant s'approcha et appela plus fort. Toujours rien. Il s'approcha davantage. Lorsqu'il fut au plus près, commencent à se demander s'il n'était pas plutôt endormi voir mort, le youkai ouvrit brusquement les yeux et cria :
« Chaussettes !!!! On m'a volé mes chaussettes ! »
C'est ainsi que Kamanosuke rencontra le vieux maître.
     Contrairement à son apparence, le youkai n'était ni plus ni moins que le seigneur de la montagne, le nushi. Il veillait sur elle et y était intrinsèquement lié. Non seulement il percevait chaque formes de vie qui s'y trouvaient, du plus grand arbre au plus petit des insectes, mais également les éléments inanimés. Sa conscience était présente dans chaque pierre qui composait la montagne, chaque cour d'eau qui y coulait, chaque volute de brume qui entourait sa cime. Il était bien évidemment sage et puissant, mais aussi totalement gâteux. Il passait le plus clair de son temps à méditer/dormir et détestait plus que tout au monde avoir froid au pied. Pour son plus grand malheur un autre youkai vivait avec lui dans la grotte. Il s'agissait d'un kedama, une boule de poils, brune, d'une dizaine de centimètres percher sur des petites jambes noueuses, avec de larges pieds en forme de mains. Celui-ci aimait particulièrement les chaussettes et prenait un malin plaisir à voler celle du vieux maître. Il les utilisait pour s'en faire un nid, ou parfois les portait une sur la tête à la manière d'un bonnet et quand il faisait beau, il aimait s'installer au soleil et en manchonner une dans sa grande bouche comme on chique du tabac.
     Après avoir expliqué sa situation au nushi, Kamanosuke lui demanda son aide. Le vieux youkai refusa d'abord mais, après que le garçon l'ait aidé à retrouver ses chaussettes dans le capharnaüm qu'était la grotte, il accepta de le laisser rester. Il ne tarda cependant pas à le mettre au travail à coup de : « Range la grotte ! », de « apporte moi à manger ! », ou du très traditionnel « Où sont mes chaussettes ! » et même parfois de « aah ! J'me suis fait dessus ! ». Dans cette joyeuse et étrange compagnie le jeune oni n'eut pas le temps de s'ennuyer et fit très vite partie du décor.
     De nombreux youkai venait consulter le nushi, lui demander conseil sur divers sujets. D'autres, venant parfois de très loin, lui confiaient des objets. Ces objets, étranges pour la plupart, magiques à n'en pas douter, étaient rangés dans une vaste salle au plus profond de la grotte. Parmi ces visiteurs, l'un deux en particulier, un youkai vagabond, vieil ami du maître, pris Kamanosuke en affection. Il lui enseigna toute sorte de choses, notamment le maniement du sabre, il essaye aussi de lui inculquer les bases de la magie mais, dans ce domaine, le garçon se révéla très médiocre.
     Ainsi le temps s'écoula, Kamanosuke grandi, la vie dans la montagne était douce et il n'avait à se soucier de rien. Mais au dehors le monde change, les dieux se font vieux et certain youkai n'ont pas l'intention de laisser passer cette chance de renverser l'ordre établit. Qui sait combien de temps les jours de paix pourrons encore durer?



Troisème partie : La vérité sur la mort de Kamanosuke.


     Même si la tante avait vu juste pour le vieux maître, il n'en allait pas de même pour toutes les parties de son histoire. Le père de kamanosuke n'était pas un youkai. S'il en était devenu un lui-même se n'était pas parce que ce sang coulait dans ses veines, mais pour une tout autre raison.
     Alors qu'il était en train de mourir au pied de la falaise, l'un des youkai qui l'avait pourchassé, plus sadique que les autres, vint chuchoter à son oreille. Il lui révéla que sa tante l'avait délibérément abandonné dans la forêt. Au début l'enfant avait refusé de le croire mais le démon avait su prouver qu'il disant la vérité. Il se passa alors quelque chose qui n'était jamais arrivé avant et qui n'arriva plus jamais après. Kamanosuke se mit en colère.
     Il se mit en colère contre sa tante de l'avoir trahi. Contre les youkai de l'avoir tourmenté. Contre le destin de se montrer si cruel. C'est parce qu'il est mort le coeur plein de colère et de ressentiment que Kamanosuke est devenu un oni.
     Quand, après s'être éveillé en tant que youkai, il se rendit chez sa tante, c'était bel et bien avec l'intention d'exercer une violente vengeance. Mais lorsqu'elle tourna la tête et qu'il vit l'expression de terreur sur son visage, il ne put se résoudre à l'attaquer. Malgré qu'elle ne l'aimât pas et l'eût conduit à la mort, c'était sa tante, celle qui l'avait élevé, la seule famille qu'il ait jamais connu. Il ne pouvait pas la tuer. Il laissa alors la colère s'en aller et fit de même.



p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120%; }


& toi ?



Prenom/Surnom »Ninon

Date de naissance »5/11/1989
Sexe »Femme
Comment avez vous connu le forum ? »Amie avec la fondatrice

Pourquoi t'être inscrit ? »Pour m'exercer à écrire de manière plus régulière et spontanée.

Impression sur le forum » ^^





Dernière édition par Kamanosuke le Dim 26 Avr - 19:21, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yuki
Admin
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 04/03/2015

MessageSujet: Re: Akage no Kamanosuke   Lun 20 Avr - 16:28

Bonjour, j'ai pu lire ta fiche et voici ce qui me chiffonne:
-> Tu ne peux pas choisir un avatar provisoire, il doit être définitif si tu fais ta description sur Ichigo, tu ne pourra pas en prendre un complètement différent.
-> Il nous faut un âge approximatif
-> Orientation sexuelle: Hétéro, Bisexuelle ou Homosexuelle, cela ne nous regarde pas si ton perso est Puceau ou non
-> Tu penses bien qu'un Yokai n'a pas de métier
-> Pouvoirs: Ce sont les pouvoirs de l'espèce de yokai que tu choisis. Ex: Moi je suis une Kitsune, alors je peux contrôler des flammes bleues. Ruuygen est une Tengu, alors elle peut contrôlée le vent, etc...
Physique:
-> Ichigo est un avatar aux cheveux roux, tu ne peux faire une description physique qui ne ressemble pas à ton avatar.
-> Ton personnage est soit Yokai ou soit Humain, pas de mélange pour le moment.

Caractère:
-> " il n'est pas non plus née de la dernière plus", on dit de la dernière pluie. Attention j'ai vu quelques fautes comme ça
Histoire:
-> On ne comprend pas trop que ton personnage à été confier à sa tante, on a l'impression qu'un deuxième enfant arrive avec la tante et Kamanosuke. Peut être devrais tu changer le sens de ta phrase pour une meilleure compréhension.
-> Quand quelqu'un meurt, il meurt simplement, Yokai ou humain. Et je ne comprend pas pourquoi l'enfant ne savait pas encore qu'il était. Ses pouvoirs ne peuvent pas s'être juste manifester. C'est pour cela que nous ne voulons pas d'hybride pour le moment.
-> Sa tante, qui est humaine, lui parle d'un vieux Yokai et comme par hasard il le trouve, ça fait pas mal de coïncidence, surtout qu'il prend effectivement soin de lui.
-> Si Kamanosuke ressent les énergies, la forêt en est remplie. Donc je ne comprend pas comment il à fait pour détecter l'énergie d'une personne qu'il ne connaissait pas. S'il se contentait de suivre la plus puissante, il aurait très bien put tomber sur un yokai malfaisant.
-> Les humains ont peur des yokais, alors pourquoi venir consulter le maître? Les humains préfèrent aller dans un temple pour prier que de se retrouver face à un Yokai.
-> Pourquoi un samouraï lui apprendrait le maniement du katana, alors qu'il y a un risque qu'il attaque les villages ensuite?
J'ai put constater pas mal de détail incohérent que tu devra sois expliquer, soit tout simplement changer, car pour moi à l'heure actuelle, ton histoire ne tient pas vraiment debout et ai juste un mixe de pleins d'histoire recoller à la va vite. C'est une histoire happy, ou tout se finit toujours bien, alors que ça commence mal. Ça me fait un peu penser aux Disney.
Ensuite, il y a pas mal de fautes et de non sens dans tes phrases. Je te conseille d'utiliser "BonPatron" pour corriger tes fautes, mais aussi de te relire plusieurs fois. Ensuite, il y a pleins de chose que tu répète, mais en utilisant de sens différent. J'ai l'impression que c'est gagner des lignes en brodant. 

Je te souhaite bon courage et bonne continuation Smile
Si tu as des questions n'hésite surtout pas à t'adresser au staff 
Revenir en haut Aller en bas
http://kamisama.forumactif.org
Kamanosuke

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Akage no Kamanosuke   Dim 26 Avr - 19:25

Yo!

Voilà, j'ai retravaillé l'histoire en tenant conte des remarques faites. J'espère que sa te plaira!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akage no Kamanosuke   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akage no Kamanosuke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'opening et l'ending de Akage no Anne = Anne... la maison aux pignons verts
» Nakaba Akage (Reimei no Aracana)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kamisama :: Hall d'inscription :: Dossier d'inscription :: En cours-
Sauter vers: